Chapitre 13 : Tragédie et réconfort


Chapitre XIII : Tragédie et réconfort
 
 
Hermione se rendit compte qu'il lui restait encore toutes l'après-midi devant elle, elle décida donc d'aller voir ses amis, y compris Ron.
Elle descendit, presque en courant les escaliers, pour arriver le plus tôt possible. Elle finit par trouver ses amis dans le parc, assis dans l'herbe. Harry, Ginny, Ron, Neville et Luna étaient présents.
- Coucou les amis !
Leur réaction fut radicale. Ils se levèrent tous, en silence, ramassèrent leurs sacs, et prirent la direction du château. Hermione les regarda partir en silence, puis se retourna vers l'endroit où ils s'étaient trouvés, quelques minutes avant. Elle fut surprise de voir encore une personne, debout dans l'herbe fraîche, les mains dans les poches, et la tête baissée. Elle décida de s'avancer. Plus elle se rapprochait, plus elle devinait qui s'était.

Une personne de grande taille, les cheveux couleurs de feu, oui, c'était Ron. Elle se plaça en face de lui, lia ses mains derrière elle, et baissa la tête. Le silence qui régnait autour des deux jeunes gens devenait insupportable, Ron craqua le premier :
- Hermione, je sais que je n'ai pas étais cool tout à l'heure, j'ai réagi comme un idiot, j'espère énormément que tu veuille bien me pardonner.

Hermione leva les yeux, leurs regards se croisèrent. Hermione lui dit :
- C'est à moi de me faire pardonner, j'aurais dû t'écouter, surtout que tu avais une bonne raison.
- Non, tu n'as rien à te reprocher, c'est ma faute, je n'aurais jamais dû m'énerver.
- Non, c'est ma faute, j'aurais dû t'écouter.
- Si on continue comme ça, on n'ira pas loin, fit Ron en souriant.
- Tu as raison, pardonne-moi.
- Moi je te pardonne de ne pas m'avoir écouté, mais toi ? Me pardonnes-tu de t'avoir fait pleurer ?
- Je te pardonne, dit Hermione avec un sourire sincère.
Ron avança timidement ses bras en direction d'Hermione pour la prendre dans ses bras, mais Hermione fut plus rapide, et se jeta dans ses bras, manquant de le faire tomber. Au même moment, un cri retentit aux alentours du lac...
Ron et Hermione se regardèrent, effrayés. Ils se dirigèrent en courant vers la rive du lac, où un spectacle horrible s'offrait à eux. Grégory était agenouillé au bord du lac, penché sur quelque chose. Il semblait pleurer.
Les nombreuses personnes qui avaient entendu le hurlement accouru, se regroupant derrière Ron et Hermione. Ginny et Harry fini par les rejoindre pour assister à cet événement.
Hermione s'avança doucement, très lentement. Elle voyait progressivement la chose devant laquelle Grégory était en train de pleurer. Plus elle se rapprochait, plus elle était horrifié de ce qu'elle voyait...
Là, au bord du lac, devant Grégory, le corps d'un jeune homme gisait sur le sol humide. Celui-ci ne semblait plus donner aucun signe de vie...

Hermione voulu s'approcher, mais Grégory se leva et la regarda en pleurant. Hermione alla parler, mais les professeurs arrivèrent en courant, à l'affilé derrière McGonagall. Cette dernière demanda à Grégory :
- Que s'est-il passé ?
- Madame, un homme...il y avait un homme...
- Un homme ? Demanda Rogue en s'avançant aux côté de McGonagall.
- Partez les enfants, il n'y a rien à voir ! Hurla le professeur Lupin en faisant de grand signe pour que les élèves s'en aillent. Excepté-vous, Miss Granger !
Hermione resta là où elle se trouvait prête à écouter le récit de Grégory.
- Madame Pomfresh ! Emmenez cet enfant à l'infirmerie, fit McGonagall. Mr Olividaro continuait !
Pendant que Madame Pomfresh s'empressait de ramener le corps inanimé au château avec l'aide de Lupin, Grégory repris son récit :
- Un homme...avec un capuchon noir...il est apparu à cinq mètres de nous...il a pointé sa baguette sur nous et a jeté le sors...impardonnable...c'est Billy qui a été touché...
Grégory pleurait, Hermione essaya de le consoler de mieux qu'elle pouvait.
- Miss Granger ! Fit McGonagall.
- Oui Madame ?
- Ramenez Grégory dans ces appartements, occupez-vous de lui.
- Bien madame.
Hermione pris Grégory par le bras et pris la direction du château.
- Rogue ? Se pourrait-il que ce soit un Mangemort ?
- Possible, il y a un nouvel arrivant, et...il est lié directement avec Grégory.
- Donc le sors était destiné à Grégory ? Demanda McGonagall.
- Oui, mais je n'en dirais pas plus, je suis navré, dit Rogue d'une voix grave.
- Très bien. Mais...pourquoi Voldemort veux-t-il sa mort ?
- Je l'ignore Minerva, il a confié une nouvelle tâche aux Malefoy, il se pourrait que ce soit ça, dit Rogue.
- Voyais ça avec Drago Malefoy lorsqu'il rentrera, nous devons savoir...

- C'EST DE TA FAUTE !!!
- Grégory calme-toi, pourquoi serait-ce de ma faute ? Demanda Hermione.
- Depuis que je suis avec toi, il ne m'arrive que des merdes !!! Hurla Grégory.
- Je n'ai rien à voir avec la mort de Billy !! Hurla Hermione plus fort que lui.
- Sa ne change rien, depuis que je suis avec toi, tout a changé ! 
- C'est TOI qui as changé !! Dit Hermione.
- Billy était mon meilleur ami, il ne me restait plus que lui, maintenant je suis tout seul.
- Je suis là moi.
- Non, toi...je ne veux plus te voir ! Jamais ! Jamais ! Ja...
La main d'Hermione alla brutalement frapper la joue de Grégory. Elle se leva subitement, et sortit des appartements de Grégory pour rejoindre ses amis qui devait se trouver dans la salle commune des Gryffondor.
Elle se plaça devant le portrait de la grosse dame, et dit le mot passe. Elle entra dans la salle commune des Gryffondor, où un silence de mort régnait...
 
Tous les regards étaient tournés vers elle, c'était des regards d'inquiétude, emplis de pleur. Hermione vit Ginny s'avancer vers elle, celle-ci lui demanda :
- Alors Mione ?
- Quoi ?
- Comment va Grégory ? Demanda Ginny.
- Il...va bien...
- Qu'est-ce qu'il y a ?
Hermione sortit de la salle commune et se dirigea vers un couloir, Ginny compris qu'elle voulait lui parler seule, elle la suivit.
- Alors Mione ?
- Il a dit que c'était de ma faute...
- Quoi ? Mais ce n'est pas possible !!! Tu étais avec Ron, on vous a vu !!!
- Je sais, mais il a dit que depuis qu'il était avec moi, il ne lui arrivait que des merdes, donc il m'a quitté.
- Je suis vraiment désolée Hermione, dit Ginny en prenant Hermione dans ses bras, car elle commençait à sangloter.
- Ne t'en fait pas...ça va passer...

Les trois jours avant le bal furent horribles pour Hermione. Elle ne pouvait s'empêcher de croiser le regard de Grégory, mais celui-ci, s'il avait eu des fusils à la place des yeux, il l'aurait s'en doute tuer sur le coup. Hermione n'en pouvait plus.
C'était maintenant la veille du bal, Drago devrai rentrer aujourd'hui, bizarrement, sa remit Hermione de bonne humeur, bien qu'elle savait parfaitement que celui-ci l'insulterai à la première occasion. Elle n'avait toujours pas trouvé de robe pour le bal. Elle a eu beau chercher dans toutes les boutiques qu'elle pouvait voir, rien ne lui convenait. Puis elle se rappela que Drago lui avait proposé de porter la robe qu'il lui avait choisi, mais elle s'était mise dans la tête qu'elle ne l'accepterait pas, même si c'était la plus radieuse du monde. Elle s'était aussi mis dans la tête qu'elle ne danserait pas avec qui que ce soit, même par obligation, elle n'avait pas le c½ur à s'amuser. Même une semaine après cette pseudo aventure avec Grégory, elle ne s'en était pas remise. Celui-ci hanté son esprit. Elle avait toujours en mémoire ses yeux émeraude, son sourire désarmant...
- HERMIONE ?
- Hein...quoi ?
Hermione regarda rapidement autours d'elle, elle s'aperçut qu'elle était dans la grande salle, et qu'elle était en compagnie de Ron et Harry.
- Ça fait vingt fois que je t'appelle ! Lui dit Harry.
- Pardon désolé, j'étais ailleurs, avoua Hermione.
- Sur la planète Grégory ? Demanda Ron entre deux bouchés.
Harry lui tapa l'arrière de la tête, et il manqua de s'étouffer.
- Bref ! Hermione, t'as fait le devoir de défense contre les forces du mal ? Demanda Harry.
- Oui, bien sûr.
- Tu peux me le passer ? Supplia Harry.

Hermione attrapa son sac, sortit un parchemin et le donna à Harry. Celui-ci sortit en courant de la grande salle, sûrement pour recopier le devoir au calme. Ron demanda à Hermione :
- Tu vas être toute seule demain ?
- Pour ?
- Pour le bal, Drago n'est pas là, avoua Ron.
- Il doit revenir ce soir, normalement, et puis...je ne sais même pas si je vais venir, avoua tristement Hermione.
- Pourquoi ?
- J'ai pas le c½ur à m'amuser...
- Oublie-le ! Demain tu viens au bal et on va tous s'amuser, ok ?
- D'accord !! Fit Hermione avec un sourire sincère.
Le repas prit fin, et les élèves regagnèrent les cours, sauf Hermione, Ron, Neville, et encore quelques élèves qui n'avaient pas cours le vendredi après-midi.
- On fait quoi ? Demanda alors Neville.
- Moi je vais à la bibliothèque, avoua Hermione.
- Ron, ça te dit qu'on aille faire un tour à Prés au Lard ?
- Oui, bien sûr Neville, il me reste deux trois truc à prendre pour le bal de demain, dit Ron.
- Et bien, à tout à l'heure, dit Hermione en se levant.
- Ciao, dirent Ron et Neville d'une même voix.

Hermione se dirigea vers la bibliothèque. Elle ne croisa aucuns élèves dans les couloirs. Arrivée dans cette grande salle ornée de livres, Hermione s'installa à une table et sortit son livre, qu'elle n'avait toujours pas fini. Elle continua sa lecture dans le silence impénétrable de cette vaste pièce, qui semblait encore plus immense qu'à l'habitude, ceci était certainement dû au fait que la bibliothèque était vide.
Le silence régnait depuis quelque dizaine de minutes lorsqu'Hermione entendit un livre tomber dans une des allées. Le bruit du bouquin sur le sol retentit comme un bruit sourd dans une immense grotte. Hermione sursauta à cet intense bruit, pourtant ce n'était qu'un livre. Elle se leva doucement, elle voulait voir si s'était bien un livre qui était tombé. Elle se dirigea dans l'allée d'où avait retentit l'impact du contacte du livre et du sol. Elle vit un livre noir posé sur le sol, elle se baissa et le ramassa, lorsqu'elle se redressa...deux mains vinrent se placer devant ses yeux. Hermione ne put retenir un petit cri, elle se calma puis demanda :
- Ron ?
- Non, répondit une voix.
Hermione reconnu cette voix entre mille, elle eut un petit sourire, puis demanda doucement :
- Drago ?
Les mains sur le visage d'Hermione glissèrent, elle se retourna et croisa le regard bleu acier qui lui avait tellement manqué depuis une semaine. En effet, devant elle, se trouvait Drago.
- Gagné !
- Contente que tu sois de retour, je n'arrivais pas à m'occuper des rondes toute seules.
* Et merde ! Tu viens de le retrouver et c'est tout ce que tu trouves à dire !! * Pensa Hermione.
- Désolée, mais maintenant je suis là, je vais t'aider, dit Drago avec un léger sourire.
- Merci.

Drago sembla nerveux à ce moment-là. Et Hermione n'arrangeait pas les choses, en se mordant les lèvres pour ne pas parler.
- Heu...Tu as trouvé ta robe pour demain ?
- Non !
* Merde !! Pourquoi j'ai dit non ?! Je perds tout mon courage devant lui ! * Pensa Hermione.
- Alors accepteras-tu celle que je t'offrirais demain ?
- Comment être sûr que tu en a vraiment une ? Demanda Hermione.
- Je te donne ma parole !
- La parole d'un Malefoy...ça ne vaut rien ! 
- Et que dirais-tu de la parole d'un ami ?
Hermione le fixa. Un ami ? Comment pouvait-il lui dire ça ? Autant ne rien dire du tout !!
- Un ami ? Demanda alors Hermione.
- Oui...
- Je croyais que tu me détestais ...
- Il faut dire qu'après une semaine loin de toi, ça change tout...
Hermione le regarda, disait-il la vérité ? Comment le savoir ? Elle réfléchit quelques instants, puis lui dit :
- Tiendras-tu ta parole d'ami ?
- Bien sûr, et je m'y engage à c½ur ouvert, dit Drago avec un sourire en coin.
- Que veux-tu dire ?
- Chut...Ferme les yeux !
Hermione hésita, qu'allait-il faire ? Elle se décida finalement à fermer les yeux. Elle sentit les mains froides de Drago dans son cou. Elle sentit aussi son visage si prêt de siens. Sa respiration s'arrêta. Il lui susurra à l'oreille :
- Tu peux les ouvrir...
Hermione ouvrit légèrement les yeux, et aperçu la petite chose délicate que Drago avait glissé autour de son cou. Elle y découvrit un pendentif merveilleux. Celui-ci représentait un c½ur, magnifiquement sculpté dans l'argent, avec un sublime diamant à son extrémité. Hermione se retourna en disant :
- Oh merci...
Mais Drago n'était plus là...
 
Hermione regarda autour d'elle, mais aucune trace de lui. Il avait disparu soudainement. Hermione décida de sortir de la bibliothèque pour retrouver Drago et le remercier. Elle rangea ses affaires, elle s'apprêta à sortir lorsqu'une voix se fit entendre :
- Coucou Hermy !
- Ah ! Salut Luna !
- Qu'est-ce que tu fais ? Demanda Luna.
- Je...j'allais...faire un tour dans les magasins pour ma robe, mentit Hermione.
- Tu ne l'as toujours pas trouvé ?
- Non, je cherche toujours, mentit encore une fois Hermione.
- Faut que tu de dépêche, c'est demain le bal !!!
- Je sais...Toi tu y va avec qui ?
- Moi ? Neville me l'a proposé, alors j'ai dit oui, avoua Luna.
- Cool! Bon, je dois te laisser, désolée, je dois me rendre dans mes appartements avant d'y aller.
- Ok !
Hermione sortit de la bibliothèque, presque en courant. Cette fois c'était sûr, il lui avait échappé, encore une fois...
Elle passa le tableau de sa salle commune, et comme elle y avait pensait, la salle était vide. Drago n'y était pas. Un silence régnait dans cette grande salle, l'atmosphère était froide. Elle resta attentive au moindre bruit qui pourrait trahir la présence de Drago. Mais elle n'entendit rien. Elle se dirigea dans sa chambre, et aperçut, une nouvelle fois, un mot sur la porte.

Coucou Hermione,

Désolé d'être partit comme un voleur, mais je n'arrive pas à affronter mes sentiments. Quand je te dis à c½ur ouvert, s'est parce qu'avec ce médaillon, j'espère te faire comprendre les sentiments que je ressens pour toi.
Je vais passer la soirée chez les Serpentard, et passer la nuit là-bas, demain, tu auras ta robe, parole d'ami, puisque tu l'as voulu.
Bonne fin de soirée.

Au revoir, Drago M.


Hermione se sentit toute bizarre à cet instant. Drago, le grand Drago Malefoy, aurait-il des sentiments pour elle, Hermione Granger, simple Miss-Je-Sais-Tout à ses yeux ? Hermione divaguait, elle était perdue dans ses pensées. Elle se posait des questions sur les sentiments du jeune blond, mais ses sentiments étaient encore plus curieux.
Est-ce qu'elle le haïssait ? Lui qui l'a insulté depuis 7 ans, lui qui l'a repoussé durant tend d'années, lui qu'elle haïssait plus que personne, lui qu'elle ne pouvait plus supporter. Oui, elle le détestait...
Mais pourquoi ce bijou ? Pourquoi cherchait-elle cette proximité avec lui ? Est-ce qu'elle l'aimait ? Lui qui la fit rougir dès le premier jour, lui qui l'a fait changer, lui qu'elle a appris à apprécier, lui qui lui a fait découvrir un nouveau sentiment, lui qui lui a ouvert les yeux. Oui, elle l'aimait...
Hermione était piégée entre deux sentiments. Elle ne savait plus ce qu'elle devait croire, ni ce qu'elle devait faire.
Elle arracha le mot sur la porte, entra dans sa chambre, et s'allongea sur son lit. Elle réfléchissait. Mais à quoi ? A qui ?

Ce fut l'heure du diner, Hermione descendit à la grande salle, et comme elle s'y attendait, la place du jeune blond à la table des Serpentard...était vide. Elle prit son repas rapidement, et monta dans sa chambre, n'oubliant pas de dire à ses amis que puisque le bal était demain, elle devait se coucher tôt.
Elle rentra dans sa chambre, toujours la tête plaine de question. Elle s'embrouillait, elle se perdait...Elle finit par s'endormir quelques heures après...

...elle le voit venir d'un pas lourd...il s'avance vers elle lentement...elle ne distingue pas son visage qui est recouvert par un capuchon noir...mais... elle entend les mots qu'il prononce...elle se met à pleurer à chaude larmes...elle le voit lever sa baguette...puis...un éclaire vert déchira la nuit...
Hermione se réveil en sursaut. Elle tremble...elle a peur...Son cauchemar semblait encore plus vrai qu'à l'ordinaire. Elle regarda son réveil, et a sa plus grande surprise, il affichait 15h46 !
Le manque de sommeil s'était accumulé chez la jeune lionne, elle avait dormi plus de douze heures. Elle se souvint soudain que ce soir, il y avait le bal. En content le temps qu'elle se mettait pour se préparer, elle arriverait sans doute à l'heure.
Mais quelque chose vint troubler ses idées...sa robe ! Drago lui avait promis qu'il en aurait une pour elle. Elle scruta sa chambre, mais pas la moindre robe à l'horizon. Elle décida de se lever, elle ouvrit la porte de sa chambre. Doucement elle se glissa dans le salon. Elle regarda au sol, et vit une enveloppe, elle l'attrapa, l'ouvrit, et lu :

Salut Hermione,

Tu dormais bien, je n'ai pas voulu te réveiller, je t'attendrais devant le grand escalier à 19h.
Ne sois pas en retard, j'ai horreur de ça.

Drago M.


Hermione eu un petit sourire, décidément, il l'a faisait craquer. Elle continua sa marche dans le salon, et là...

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.161.49.216) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Photo-et-vs-star

    07/09/2010

    Whaou , c'etait énorme

  • manga13600

    14/07/2010

    4

  • manga13600

    14/07/2010

    3

  • manga13600

    14/07/2010

    2

  • manga13600

    14/07/2010

    1

  • DiiDii-et-elles

    17/02/2010

    oua

  • Dray--Hermy

    21/01/2010

    dit que c'est à cause de Hermione

  • Dray--Hermy

    21/01/2010

    une raison pour qu'il

  • Dray--Hermy

    21/01/2010

    mais c'est pas

  • Dray--Hermy

    21/01/2010

    Il a pas de chance Grégory

Report abuse