chapitre 10 : un amour naissant




Chapitre X : Un amour naissant



Ils arrivèrent devant la salle et rejoignirent Neville, il demanda :
- Vous étiez passé où ?
- On a réglé quelques problèmes, menti Ron.
- Quel genre de problème ? Demanda Neville.
Ils n'eurent pas le temps de trouver de réponse, que la porte s'ouvrit, et McGonagall les fit entrer, lorsqu'elle vit passer Hermione elle lui demanda :
- Alors son avance se bal ?
- Oui madame, vous ne serez pas déçu !
- J'espère qu'il n'y a pas eu de dispute avec Monsieur Malefoy ?
- Non Madame, on a fait les recherches ensemble !

Hermione avait dit ce dernier mot avec un certain dégoût, ce qui provoqua un petit sourire chez McGonagall.
- Allez, entrons !
Elles rentrèrent. Hermione se plaça au côté d'une jeune fille de Serdaigle, puisque le cours concernait les Gryffondor et les Serdaigle. Cette jeune fille lui était familière, et en effet, c'était la jeune fille qui était sorti de la chambre de Drago en pleur. Hermione eu un sentiment de dégoût soudainement.
Le cours débuta tranquillement, ils apprirent à changer une marmite remplie d'eau, en marmite remplie de pétale de rose. Ils durent se mettre en binôme. Hermione se mis donc avec sa voisine de table.
Cela faisait dix minutes que le cours avait commençai lorsque la jeune fille de Serdaigle parla à Hermione, mais ce ne fut pas de la meilleure manière...
- T'es passé dans le lit de ton homologue ?
Hermione manqua de s'étouffer sous les paroles de la jeune Serdaigle.
- Non, je ne suis pas comme toi.
- C'est qu'une pourriture.
- Oui je sais...
- Je ne me suis pas présenté, je m'appelle Victory Litarna.
- Moi c'est Hermione Granger.
- Oui je sais, on ne parle que de toi au collège.
- Pardon ?
- Oui, de toi, enfin...de vous.
- Nous ?
- Oui, Grégory et toi.
- Pourquoi ? Demanda Hermione le rouge aux joues.
- Vous sortez ensemble non ?
- Heu...non...
- Ah désolé, dit Victory.

Les deux jeunes filles reprirent leur travail en silence. La fin du cours arriva. Les élèves sortirent. Hermione prit la direction du second cours, divination. Ce cours se passa tranquillement. A la sortit, ils avaient une pause de dix minutes avant le prochain cours. Hermione décida de rejoindre Ginny. Elle l'a trouva assise sur un banc, dans le couloir, avec un livre à la main.
- Ginny ?
- Oh Hermy c'est toi !
- Tu lis quoi ?
- Je révise, j'ai un contrôle d'histoire de la magie tout à l'heure, dit Ginny.
- Ah ok. Tu vas aller au bal ?
- Oui, avec Harry.
- Tu as ta robe, demanda Hermione.
- Non, pas encore.
- Tu veux qu'on y aille demain après-midi ? On n'a pas cours.
- Oui bien sûr !
- D'accord, bon j'y vais, à tout à l'heure.
- A t'à l'heure ! Fit Ginny.
La journée se déroula très bien. Gryffondor avait gagné 53 point en tout. Les trois quarts avaient été obtenus par Hermione. Hermione retourna dans ses appartements. Elle fut surprise de ne pas trouver Drago. Elle alla dans sa chambre et regarda son planning, elle devait faire sa ronde dans dis minutes. Elle profita de ses dix minutes pour avancer dans la lecture de son livre.
 
Les dix minutes étaient passées. Hermione se leva, et commença à faire sa ronde. Elle tourna dans les couloirs durant une heure, puis se dirigea vers le lac. Sa baguette à la main, pour l'éclairer, elle avança en direction de la rive du lac, là où pour la dernière fois elle avait vu Drago.
A sa grande surprise, elle le trouva en train de dormir contre le grand chêne. Ses cheveux blonds flottaient légèrement avec la petite brise, couvrant de temps à autre son visage angéliquement endormi.
Elle ne voulait pas le réveiller, c'était la première fois qu'elle le voyait avec une expression sur le visage autre que de la haine et du mépris.
Elle continua à avancer lentement, pour ne pas le réveiller. Après tout, s'il se réveillait maintenant, il voudrait lui sauter dessus après le sort qu'il avait reçu. Une petite voix se fit entendre :
- Granger...

Hermione s'arrêta et se retourna, Drago s'était réveillé. Elle lui demanda :
- Tu es resté là toute la journée ?
- Oui.
- Sans manger, sans boire ??
- Oui...
- Pourquoi ?
- Je ne sais pas, avoua Drago.
Drago la regarda et lui demanda :
- Pourquoi tu es là ?
- Je fais ma ronde, répondit Hermione.
- Tu m'en veux ?
- Oui !
- Désolé Hermione...
Hermione resta silencieuse. Drago venait non seulement de s'excuser, mais aussi de l'appeler par son prénom. Elle s'avança vers lui ; s'essaya à ses côtés. Drago la pris soudainement dans ses bras, Hermione voulu se débattre, mais elle ne le fit pas. Etrangement, cela lui plaisait d'être dans les bras du prince du Serpentard. Drago lui dit :
- Regardes-moi.
Hermione leva les yeux, elle croisa son regard bleu acier. Un regard d'habitude cruel et froid, mais là tendre et sympathique. Il continua :
- Tes yeux sont différents.
- A bon ? Demanda Hermione.
- Oui, comme si tu étais amoureuse, avoua Drago.
- Oui je suis amoureuse, mais c'est compliqué...
Drago la regarda, et lui fit un sourire. Il approcha lentement son visage d'elle en lui disant :
- Ne bouge pas...

Leurs visages n'étaient plus qu'à quelques centimètres. Leurs lèvres finirent par se toucher. Le baiser fut lent au départ, chacun goûtant aux lèvres de l'autre. Le baiser devint plus intense...
- Non arrête ! Fit Hermione.
- Quoi ?
- Je ne veux pas finir comme les autres filles de Poudlard !
- Mais...
- Non, ne cherche pas plus loin !
Hermione se leva, et repris sa ronde, mais Drago l'interrompit :
- Après mûre réflexion, tu as raison, je ne vais pas me salir avec une Gryffondor, qui plus est une sang de bourbe et une Miss Je-Sais-Tout !
- Et moi je ne me serais pas donner à un ingrat qui plus est un infâme Malefoy !
Hermione repris sa ronde laissant Drago seul devant le grand chêne. Pourquoi avait-il agit de la sorte ? Et pourquoi s'est-elle laissé faire ? Et ce baiser... ce baiser si tendre... si chaud...Elle finit sa ronde deux heures après et rentra dans ses appartements. 
Ce ne fut que quelque temps ensuite qu'elle entendit Malefoy rentrer et aller se coucher dans sa chambre.
Hermione s'endormie...

...elle le voit venir...il s'avance vers elle lentement...elle ne distingue pas son visage...mais... elle entend ses mots...elle se met à pleurer...elle le voit lever sa baguette...puis...un éclaire vert...
Hermione se réveil en sursaut. Elle tremble...elle a peur...
Décidément, jamais elle ne cessera de faire cet horrible cauchemar. Elle regarda autours d'elle, la chambre était baignée dans le noir, la seule source de lumière était derrière le grand rideau rouge qui recouvrait la fenêtre. 
Elle se lève, ouvre le rideau, et la chambre s'emplie de lumière. Hermione regarda son réveil, il était 6h12. Elle décida d'aller prendre un bain. 

Elle sortit de sa chambre, et fut surprise de voir la chambre de Malefoy ouverte, elle ne put s'empêcher de jeter un coup d'½il à l'intérieure, elle vit que le prince des Serpentard été encore endormie, dormant paisiblement recouvert de ses draps verts.
Hermione se dirigea vers la salle de bain, et fit couler son bain. Elle se plongea dedans durant quelques temps, avant d'en ressortir. Elle s'entoura de sa serviette et sortit de la salle de bain.
Elle regagna sa chambre, et s'habilla d'une petite jupe en jeans, et d'un tee-shirt rouge à bretelles. Elle se coiffa d'un chignon, laissant tomber quelques mèches. 
Elle entendit une porte claquer, donc elle sortit de sa chambre, elle vit de la lumière sous la porte de la salle de bain, elle en déduit que Drago devait s'y trouver.

Il était maintenant 7h, Hermione décida de descendre à la grande salle pour rejoindre ses amis. Elle les trouva en train de discuter. Elle se dirigea vers eux, leur dit bonjours, et s'installa à côté de Ginny.
- Toujours ok pour cette après-midi ?
- Bien sûr ! Répondit Ginny.
- T'as une idée de l'endroit où aller ?
- Il y a une boutique qui me plaît bien, il y a des robes magnifiques.
- Et bien on ira là-bas en premier, dit Hermione avec un sourire.
- Au faite, bien dormi ? Demanda Ginny.
- Euh...non...
- Encore ce cauchemar ? Interrogea Ginny.
- Oui... 
- Tu devrais en parler à McGonagall, conseilla Ginny.
- Sa ne changerai rien, avoua tristement Hermione.
Les discutions des élèves furent interrompus par les battements d'ailes des centaines d'hiboux qui survoler maintenant la grande salle, laissant tomber quelque paquet dans les mains des élèves. Une lettre tomba devant Hermione et la Gazette du sorcier atterrit devant Ginny. Ginny commença à lire son exemplaire tandis que Hermione lu sa lettre.

Bonjours Hermione,

Ton père et moi sommes très inquiets, tu es partit depuis quelque temps déjà, et tu n'avais pas l'air bien du tout. Nous avons tant espéré recevoir une lettre de ta part, nous expliquant ces derniers mots que tu nous as dit en partant. Nous n'avons rien reçu de tel, donc ma chérie, je te demande pourquoi tu t'es énervé contre nous? Ton père et moi nous faisons beaucoup de soucis. 
Si c'est à cause de ce cauchemar que tu faisais souvent à la maison, ne t'inquiet pas, ce n'est qu'un rêve, les rêves prémonitoires n'existent pas !
Répond-nous mon trésor.

Au revoir, maman.



Hermione ferma la lettre et se leva. Ginny la regarda et lui demanda :
- Où tu vas ?
- Je vais faire un truc, répondit Hermione.
- Mais le cours commence dans un quart d'heure !
- Je pense être à l'heure.
Hermione sortit de la grande salle et regagna sa salle commune. Elle se dirigea vers sa chambre, pris un parchemin et une plume, et commença à rédiger une réponse à ses parents :


Chers parents,

Je vais très bien, ne vous en fait pas. Il va se passer des événements cette année, c'est ça que je vois dans mon rêve, j'en suis sûr. 
Maman, tu dis que les rêves prémonitoires n'existent pas, mais souvient toi lorsque j'étais enfant et que tu me racontais Cendrillon. A la fin de l'histoire, je te demandais toujours si la magie existait, et tu me répondais non.
Mais regarde aujourd'hui, je suis une sorcière, et peut-être une des meilleurs d'après les professeurs. Dans le monde des sorciers, tout est possible, et mon rêve est peut-être prémonitoire.
Je vous embrasse fort, et pardon pour l'inquiétude que je vous fais porter.

Au revoir, Hermione.


Hermione regarda son réveil, le cours de défense contre les forces du mal débutait dans cinq minutes. Elle rangea sa lettre dans son sac, et couru en direction de la salle.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.80.87.166) if someone makes a complaint.

Comments :

  • harry-fiction-hermione

    21/02/2014

    hermione a la grosse tete mdr

  • Photo-et-vs-star

    07/09/2010

    J'aime bien ta fiction , je la trouve diférente de certaine , me demande pas pk , je ne sais pas =$

  • manga13600

    14/07/2010

    3

  • manga13600

    14/07/2010

    2

  • manga13600

    14/07/2010

    1

  • DiiDii-et-elles

    17/02/2010

    cool

  • Dray--Hermy

    16/01/2010

    bien

  • Dray--Hermy

    16/01/2010

    vraiment

  • Dray--Hermy

    16/01/2010

    est

  • Dray--Hermy

    16/01/2010

    il

Report abuse