Chapitre 1 : Le départ


 
Chapitre I : Le départ
 
 



     Le soleil se lève à peine, une jeune fille ouvrit les yeux à cet instant. Elle regarda son réveil qui se trouvait sur le chevet à gauche de son lit. Le réveil affichait 6h34. La jeune fille se leva, traversa sa chambre et s'approcha de son miroir mural. Elle se regarda dans celui-ci. Ses cheveux bruns tombaient en cascade sur ses épaules. Ses yeux couleur chocolat avaient une lueur éblouissante.
Elle sortit de sa chambre et se dirigea vers la salle de bain qui se trouvait à l'autre bout du couloir. Elle en ressortit une heure plus tard...
Elle portait une petite jupe noire qui lui arrivait mi-cuisse et un dos nu rouge, laissant voir ses formes de jeune femme de 17ans.
Sa valise était posée sur son lit. C'était une grande valise remplie de robes noirs, de plumes, de livres, et de divers objets.
Une voix s'éleva du salon :
- Chérie ! Viens prendre ton petit déjeuner !
     La jeune fille sortit de sa chambre et se dirigea vers le salon. C'était une pièce éclairée et vaste. Au centre, il y avait une grande table où étaient assis les parents de la jeune fille. La mère pris la parole :
- Hermione, assis-toi ma puce.
La jeune fille, Hermione, s'essaya à côté de sa mère, et commença à déjeuner en silence. Mais quelques minutes après, Hermione sentit un regard sur elle. Elle détourna les yeux, et croisa le regard de son père. Celui-ci lui demanda :
- On t'a entendu cette nuit.
Hermione baissa les yeux, elle trouva soudain son assiette très intéressante.
- Tu as encore fait un cauchemar, repris le père d'Hermione, n'est-ce pas ?
- Oui, répondit Hermione tristement.
- Ma puce, intervint la mère d'Hermione, tu devrais nous en parler, se serais...
- NON ! Hurla Hermione. Je n'ai pas besoin d'en parler !
     Elle se leva brusquement et se dirigea vers sa chambre. Elle aperçut un hibou perché à sa fenêtre. Elle ouvrit la fenêtre, et attrapa la lettre que tenait le hibou. Sans attendre, l'oiseau disparut et Hermione ouvrit la lettre :

Bonjours mademoiselle Granger,
Pour cette année à Poudlard, vous serez préfet en chef. Vous devrez vous rendre dans le compartiment des préfets durant le trajet dans le train. Vous partagerez aussi vos appartements avec votre homologue masculin, préfet en chef de Serpentard, Monsieur Malefoy. Je vous souhaite une bonne journée.

Mme McGonagall


Hermione resta sans rien faire durant quelques instants, puis s'effondra sur son lit. Comment vais-je tenir une année avec cette fouine ? Pensa Hermione. Elle ne put réfléchir plus longtemps, car sa mère frappa à la porte, entra, et lui dit :
- Ma puce, c'est l'heure, tu devrais y aller sinon tu vas arriver en retard.
- Oui maman, j'y vais.
Elle ferma sa valise après y avoir rajouté quelques livres et quelques accessoires de magie. Elle se redressa vivement, et s'aperçut qu'elle ne s'était ni coiffer, ni maquiller. Elle sortit donc sa baguette, et en quelques sorts, elle fut maquiller et coiffée d'un chignon laissant tomber quelques mèches. Elle prit sa valise et retrouva ses parents dans le salon. Elle leur dit :
- Je vous enverrai bientôt une lettre.
- Essai de voir avec tes professeurs pour ces cauchemars, fit sa mère.
     Hermione tressaillît à l'idée de son rêve. Elle secoua la tête, dit au revoir à ses parents, puis transplana.


Le décor changea, Hermione se retrouva à la gare. Il était 7h55. Le train partait bientôt, elle devait se rendre dans le compartiment des préfets. Elle ne put faire un pas qu'elle se retrouva entouré de bras.
Une voix lui dit :
- Oh ! Hermione, tu m'as manqué !
- Ginny ! Toi aussi !
Ginny lâcha Hermione et la regarda.
- Mais ? Tu as quelque chose de changer...
Hermione lui sourit et lui répondit :
- Je n'ai pas changé !
- Si, si ! T'es yeux ont...ils sont différents, dit Ginny.
- Qu'est-ce qu'ils ont mes yeux de différent ?
- Je ne sais pas trop, mais j'avais jamais vu sa chez toi, comme si tu étais amoureuse !!!
- Oh non !! Je ne suis pas amoureuse ! Rougi Hermione.
- C'est qui l'heureux élu ???
- Ginny je ne...
- Hermione !!!
Hermione se retourna est aperçut Harry et Ron. Elle les prit tous deux dans ses bras. Harry lui dit :
- Hermione ? Tu es...changé !
- Ah non ! Ne t'y met pas toi aussi ! Hurla Hermione à son ami qui resta choqué de sa réaction. On va être en retard, allons-y ! Ah ! Au faite, je ne partage pas le même compartiment que vous, je suis préfet en chef !
- Wahoo ! C'est génial, mais pourquoi tu nous la pas dis ?

Hermione ne répondit pas, elle partit et entra dans le train. Ginny, Ron et Harry restèrent sans bouger. Ils se regardèrent et Ron demanda à Ginny :
- Qu'est-ce qu'elle a ?
- Je ne sais pas...
Ils n'eurent pas le temps de parler plus longtemps, que 8h00 sonna à la grande horloge. Les trois amis coururent jusqu'au train.

Pendant ce temps, Hermione entra dans le compartiment des préfets. C'était une longue pièce avec deux canapés, un à droite et un à gauche. La pièce avait deux couleurs, bleu et jaune. Deux couleurs qui s'unissaient parfaitement. Hermione aperçut une jeune fille assise sur le canapé bleu. Cette jeune fille lui demanda :
- Bonjours, désolée mais...tu n'es pas dans le bon compartiment.
- Heu... à bon ?
- Oui, tu es à Gryffondor.
- Mais ? Comment le sais-tu ? Demanda Hermione.
- Sur ta robe tu as l'écusson de Gryffondor.
Hermione regarda sa robe puis lui dit en rigolant :
- Oui ! Je n'y pensais plus !
- Moi je suis à Serdaigle, dit la jeune fille.
- Tu as dit que je n'étais pas dans le bon compartiment, il y en a un autre ?
- Ici, c'est le compartiment de Serdaigle et Pouffsoufle.
Hermione se sentit bizarre à cet instant. Elle semblait penser à quelque chose mais ne put y penser longtemps car la jeune fille l'interrompit :
- Sa va ?
- Oui ! Oui ! Donc je vais me rendre dans le compartiment de Gryffondor et de...
- ...Serpentard, dit une voix derrière elle.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.80.87.166) if someone makes a complaint.

Comments :

Report abuse